Argentine nord ouest

English version at the bottom

Après 3 jours de traversée d’est en ouest dans des grandes plaines monotones, entrecoupées de « raccourcis » par des pistes montagneuses, nous remontons vers le nord à partir de San Juan. Arrivés dans cette ville de ½ million d’habitants vers 14heures, une ville fantôme complètement déserte nous apparait ; c’était tout simplement le moment de la sieste et la vie reprend à 18h jusque tard dans la nuit. On retrouvera ce rythme à peu près partout.

Les villes sont quadrillées par bloc de 100 m, la place centrale étant de même dimension, très verte et lieu de réunion des familles et des jeunes ; la Wi Fi publique et gratuite y est généralement disponible.

La vigne est omniprésente dans les vallées. On a bien apprécié les cépages locaux – en blanc, Torrontes et Chardonnay, en rouge, Malbec et Cabernet – avec délectation et modération, mais pas toujours, dans les bodegas (domaines viticoles et caveaux de dégustation)

Les Argentins sont très patients avec nos rudiments d’espagnol. Françoise rajoute des A et des O aux mots français et parfois anglais et la conversation s’établit malgré tout. La prononciation bien que plus lente et plus claire que les Castillans, présente une belle particularité : le « cheu » qui se retrouve par exemple dans lama, qui se dit « chama », caballero, « cabachéro » ou la clé qui s’écrit llave et qui se prononce « chabé ». C’est ainsi que le célèbre argentin Ernesto Guevara a été surnommé le Che par ses amis Cubains : c’était la minute culturelle !

Le maté est pour les Argentins ce que le « cup of tea » est pour les Anglais ; une tasse en forme de jarre, la gourde et une paille métallique équipée de filtres, la bombilla , puis une dose d’herbe à maté et un peu d’eau chaude qui se boit à longueur de journée.

Nous continuons tranquillement notre route vers le nord, parsemée d’excursions vers les hauts plateaux, les lacs salés et quelques volcans, dans un feu d’artifices de couleurs, de quoi s’anesthésier les rétines.

Feliz Año Nuevo a todos

Pour apprécier les photos, cliquer sur FS pour le plein écran, SL pour le diaporama

After 3 days crossing from east to west in the great flat plains monotone, interspersed with « shortcuts » through mountain trails, we go north from San Juan. Arrived in this city of half a million people at 2 pm, we found a ghost town completely deserted , but it was simply nap time and life returns at 6 pm till late in the night. We find this style almost everywhere.
Cities are criss-crossed by 100 m block, the central square is the same size, very green and meeting place for families and youth, and the public free Wi-Fi is generally available.
The vine is ubiquitous in the valleys. We enjoyed the local grape varieties – white, Torrontes and Chardonnay, red, Malbec and Cabernet – with delight and moderation, but not always, in the bodegas (wineries and wine cellars)
Argentinians are very patient with our basic Spanish. Françoise add the A and O in French and sometimes English words and conversation stood still. Pronunciation although slower and clearer than the Castilians, has a nice feature: the « sh » which is found for example in Lama, who said « chama » caballero « cabachero » or the key is written llave and pronounced « Chabe. » Thus the famous Argentinian Ernesto Guevara was nicknamed The Che by his Cuban friends.

Mate is for the Argentinians what « a cup of tea » is for English people, they prepare it in a cup-shaped jar, and a straw fitted with metal filters, bombilla, then a dose of herb mate with some hot water which is drunk all day long.
We continue our leisurely way north, interspersed with trips to the highlands, salt lakes and some volcanoes, in a firework of colors, which anesthetize our retinas.

Feliz Año Nuevo a todos

 

 

5 Réponse


  1. hola chicos, estais descubriendo el castillano argentino !!! que bien ! que lo pasais bien (désolé pour les accents en espagnol qui manquent). Le voyage me manque. Cool les photos, en GoPro ?

    Philippe


  2. petite question vous avez une newsletter pour vous suivre ? Je n’ai trouvé que le flux RSS.

    Besos


  3. je crois que mon précédent message n’est pas parti. En revoici un autre.
    Bon, vous êtes déroutants, d’habitude, vous partiez à l’Est, même très loin, et voici que vous partez de l’autre côté ! En va encore se régaler de beaux paysages, ils sont bien secs, et le beau grès rose, mais normalement il va y avoir de l’herbe pour faire « pousser » cette viande célèbre. Aujourd’hui, à la Chapelle, c’est grand beau. Profitez-bien, prenez soin de vous, et bonne fin d’année. Je vous embrasse, Fanou


  4. Salut les randonneurs sans Frontiere,

    Bonne et heureuse Année 2013! Merci de nous faire partager votre voyage ainsi que ces belle photos. Tout simplement, magnifique, je me régale.
    à bientôt
    Eric


  5. Bonjour et bonne année pleine de beaux voyages pour vous deux. Merci pour vos belles histoires.
    Nous allons arriver à Santiago le 27 Janvier pour passer quatre semaines au Chili et peut-être dans le Nord de l’Argentine: peut-être aurons nous l’occasion de nous rencontrer dans une bodega !

    A bientôt.

    Catherine et Alain

Laisser une réponse

Blue Captcha Image
Refresh

*