Quetta Pakistan

[album=45107]Le « silence BLOG » aura ete assez court. Tout s est enchaine rapidement. A Bam, je pensais faire etape a Zahedan, 350 km plus loin. Sur les bons conseils de Akbar GuestHouse a Bam, j ai prolonge jusqu a la frontiere a 450 km que j ai passe en pleine fournaise entre 12 et 14 heures (j etais parti a la fraiche a 6h30). Dans le seul hotel de Taftan, ville frontiere Pakistanaise, je rencontre des Balouchtes qui vont a Dalbandin, ce soir, apres les chaleurs. Nous passons l apres midi a discuter et a deguster melons et cerises que j avais de Bam. Depart vers 17h pour atteindre Dalbandin vers 22h, apres 2 h de nuit ou la voiture m a ouvert la route. Voila comment on enchaine tranquillement 750 km dans une zone dite « a risques ».
Il y a de nombreux controles policiers, nous sommes a 20 km de la frontiere Afghane, que je vaisdscn80221.jpg longer pendant plusieurs jours.
A propos de police, petit retour sur l Iran. A Bam, j ai eu une escorte policiere privee pendant une journee. Un touriste Japonais s est fait enlever en decembre dernier par des narco trafiquants pour servir de monnaie d echange de prisonniers avec le pouvoir Iranien. Sachant que ca fait une grosse tache dans le monde mediatique, »Pensez donc, ma pauvre dame, un etat terroriste », il suffit de se rappeller de ce qui s est passe en Mauritanie en novembre dernier, qui a tue le tourisme naissant dans ce pays magnifique, et on comprend facilement que le touriste est un animal qui doit etre protege a tout prix. J ai echappe a l'escorte sur la route, mais j ai ete accompagne jusqu a la sortie de la ville.
Un petit rappel sur les zooms mediatiques et leurs consequences: Pendant les emeutes des banlieues, francaises cette fois, de l automne 2006, les ambassades americaines et canadiennes deconseillaient fortement a leurs ressortissants de se rendre en France, « pays dangereux » pendant que vous alliez travailler normalement. Ca vous fait rire? L Iran aussi, surtout quand on lit les conseils du ministere des affaires etrangeres Francais!

Dalbandin, Quetta, en plein dans le Balouchistan, les montagnes Afghanes a main gauche me font un clin d oeil au loin. Ce n est pas encore cette fois que j irai les decouvrir, avec beaucoup d'amertume. Ca fait 2 fois que je passe a cote : en 78, un coup d'etat fomenté par les Sovietiques m'a empêché d'y aller en 500 XT, cette fois les Americains, la prochaine fois, c'est les Chinois?
Route et piste bien defoncee, je fais de la moto off road, je revis. Je croise des camions Pakistanais aussi decores les uns que les autres, et la nuit, un camion est une veritable fete foraine ambulante, flashy, fluo et rampes clignotantes partout. La population est sans transition completement differente, j ai quitte la Perse pour le Balouchistan, deux mondes qui ne se sont pas melanges.

Suite au prochain épisode….

 

2 Réponse


  1. c’est nouveau ,cette passion pour les camions!!!


  2. Salut Yves

    merci pour tes belles photos.

Laisser une réponse

Blue Captcha Image
Refresh

*