Baja California et Californie

  1. English version at the bottom

Fevrier 2015

Une péninsule de 1200 km placée sous la Californie, cette région m’a toujours fait rêver depuis un film documentaire des années 70 ( Challenge One ) où on y voit les premières courses de désert entre les cactus, Steve McQueen y participait sur une Triumph.

Je l’ai parcourue trop vite, en réalisant des petits détours vers les baleines, quelques plages désertes, et des pistes serpentant dans des forêts de cactus, mais ce sera pour mieux y revenir plus tard.

Puis la Californie est au bout de mes roues.

Ce n’était pas dans mes rêves mais puisque j’étais là …….. ( et surtout parce que je ne pouvais pas laisser ma moto au Mexique pour des raisons douanières ) .

Pays bourré de paradoxes:

Deux présidents Nobel de la Paix qui dirigent la première armée du monde avec l’hégémonie que l’on connait, le litre d’essence quatre fois moins cher que l’eau, les motards ne portent pas de casque, mais tous les cyclistes en ont un, une orange ou une pomme á un euro l’unité alors que c’est un gros producteur, les lacs de barrages sont presque vides, sécheresses à venir sans précédents alors qu’on continue à irriguer sans retenue et l’eau coule à flot dans les rues de Las Vegas en plein désert, tous pour la défense de la nature, mais seulement le weekend et dans les parcs nationaux , liste non limitative, bref je n’ai pas été déçu!

Mais les américains sont vraiment sympas et j’ai pris beaucoup de plaisir à traverser des paysages grandioses , que ce soit la côte Ouest avec des noms de séries TV, les déserts ou les Rocheuses. Puis j’ai arrêté mes pérégrinations à Las Vegas où j’ai garé la moto pendant un mois et demi chez Kent.

English version

A peninsula of 1200 km under the California, this region has always made me dream since a documentary movie from the 70s (Challenge One) where we see the first desert race between the cactus, Steve McQueen was participating on a Triumph.

I have traveled too fast, by making detours to whales, some deserted beaches and trails winding through cactus forests, but it will be better  coming back later.

Then California is in front of my wheels.

It was not in my dreams but I was there …….. (and especially because I could not let my motorcycle in Mexico for customs purposes).

Country full of paradoxes:

Two Nobel Peace presidents who lead the first army in the world with the hegemony that we know, a liter of gasoline four times cheaper than drinking water, bikers do not wear helmets, but all cyclists have one, an orange or an apple cost one dollar unit, while it is a major producer, dams lakes are nearly empty, unprecedented droughts to come while we continue to irrigate without restraint and the water flows everywhere in the streets of Las Vegas situated in the desert, everyone is for the defense of nature, but only on weekends and in national parks, I could continue on the matter more and more,  I was not disappointed!

But Americans are really nice people and I really enjoyed crossing grandiose landscapes, like beeing in all TV series I have seen on the West cost, the desert or the Rockies. Then I stopped my wanderings in Las Vegas where I parked the bike for a month and a half in Kent’s house.


 

 

Laisser une réponse

Blue Captcha Image
Refresh

*