Colombie, le retour pour une nouvelle virée

English version at the bottom

Bonjour à tous, c’est reparti pour une nouvelle ballade.

De retour à Santa Marta au nord de la Colombie pour récupérer la moto à l’arrêt depuis 7 mois. Je rejoins après quelques formalités douanières, Françoise qui arrive à Cartagena; Cette fois, nous nous dirigerons vers l’Amérique Centrale.

Bonne lecture.

 

Une guitare, une plage de sable blanc, un feu de bois, une île déserte de 50 m , les cocotiers, le voilier ancré à proximité, une équipe de jeunes ( et de moins jeunes ) , les bouteilles de rhum, les grillades et la mer à 30 °, mais comment peut on en arriver là ?

Si ce n’est pas le paradis, on s’en rapproche.

Tout simplement,  l’Amérique du sud est un continent insulaire. En effet, il n’existe pas de route ou de voie terrestre entre la Colombie et l’Amérique Centrale, le Panama en l’occurrence.  Subsistent  uniquement des marécages et de la forêt primaire. Les seuls accès possibles étant l’avion ou le bateau.    Nous avons donc emprunté , une fois n’est pas coutume , un voilier qui nous a chargé également la moto, en partance de Carthagena au nord de la Colombie vers un minuscule port de Panama , ou plutôt une jetée sur la côte Caraïbe appelé Carti. 30 heures de navigation à l’ancienne sur ce vieux grément  tout en acier du début du siècle (le 20 ème), toutes voiles dehors cap plein Ouest au vent portant. Et une pause de 2 jours pour joindre l’utile à l’agréable dans une des multitudes d’îles et îlots de l’archipel des San Blas au large de Panama. Ces iles telles qu’on les a  rêvées en lisant Robinson Crusoë. Le corail, les raies, les poissons multicolores, les langoustes  en plus.

Maintenant place à la route qui reprend ses droits, Panama city nous accueille comme toute capitale par des embouteillages sans nom et un orage tropical digne des plus belles douches chaudes que nous ayons recues !

A bientôt pour la suite ….

English version

Hello , back to  a new ride.

Back in Santa Marta in northern Colombia to fetch the bike parked for 7 months. A fter some customs formalities Françoise joined me in Cartagena; This time we will head to Central America.

Enjoy reading.

A guitar, a white sandy beach, a wood fire, an island of 50 m, the coconut trees, the sailboat anchored nearby, a team of young (and not so young) the bottles of rum, barbecue  and sea at 30 ° C, but how can we get there?

If this is not paradise, but it is close.

Quite simply, South America is an island continent. Indeed, there is no road or track between Colombia and Central America, Panama in this case. There are only wetlands and primary forest. The only possible access is by plane or boat. So we borrowed, once will not hurt, a sailboat that we also loaded the bike, leaving from Cartagena in northern Colombia to a tiny port of Panama, or rather a pier on the Caribbean coast called Carti. 30 hours of navigation on the old centenary steel ship , all sails full West heading downwind. And a pause of 2 days to combine business with pleasure in one of the multitudes of islands and islets of the archipelago of San Blas off Panama. These islands such that we dreamed them by reading Robinson Crusoe. Coral, rays, colorful fish, lobsters and more.

Now way to the road takes its course, Panama city welcomes us as any capital by unnamed traffic jams and a tropical storm worthy of the best hot showers we received.!

Stay tuned for more ….

 

 

6 Réponse


  1. Très content d’avoir de vous nouvelles. Tout vas bien pour vous et vous êtes resplendissant. Ici il fait un froid de canard, un temps de chien et j’en ai la chair de poule. Bref, profitez en bien. Nous vous embrassons très fort tous les deux. BON VOYAGE


  2. dans la lecture de « l’usage du monde » depuis quelques jours ; alors je pensai à vous.
    profitez-en bien de notre monde ; je pense que vous en faites bon usage ; continuez, je vous embrasse, Fanou


  3. Cc Yves Françoise … aaah trop bien et cool


  4. Salut les heureux enfin du rêve … !! superbes paysages mais où est donc Vendredi ?
    Plein de bises de nous deux, arrimés au portail par mistral à 120
    Mo&Cricri


  5. Enjoy !!! Quoi vous dire de plus???

    Amitiés,

    Jean-Luc


  6. Quelles aventures incroyables!
    ça fait envie 😉
    passez un joyeux Noël et un bon début d’année 2015 sous le soleil de l’Amérique centrale!
    bises
    Lisbeth

Laisser une réponse

Blue Captcha Image
Refresh

*