BRESIL

Brwaoùzîll !!!

English version at the bottom

Comme cette langue est agréable à entendre, c’est une véritable chanson. Une fois de plus frustré de ne pas pouvoir la parler, avec mes quelques rudiments d’espagnol, j’arrive un peu à me faire comprendre, au moins pour la « survie », c’est à dire me diriger, manger , dormir, et aussi faire de la mécanique ! Ils y mettent aussi beaucoup de bonne volonté !

Je suis rentré dans ce pays grand comme 15 fois la France par la petite porte , en bas à droite.

J’ai commencé par avoir bien du mal à trouver le bureau de la police fédérale pour faire le visa d’entrée caché dans une petite rue anonyme d’une ville frontière de 300 000 habitants ! Pas de formalités necéssaires pour le véhicule.

Un arrêt rapide à Porto Alegre, qui a été la capitale des alter mondialiste dans les années 2000.

Et un petit détour vers le nord en suivant l’océan pour une petite pause à l’île Santa Catarina, histoire de goûter une dernière fois aux vagues des plages Atlantique avant d’obliquer vers l’ouest.

Les chutes d’Iguazu, aux confins du Paraguay, de l’Argentine et du Brésil font partie des hauts lieux touristiques de masse, comme les temples d’Angkor, les pyramides ou le Pont d’Avignon.

Malgré cette impression de « Déjà vu » sur tous les bons calendriers, le spectacle reste grandiose, dans un parc national, ou plutôt international, naturel tropical, pleins d’animaux exotiques de toutes sortes et un accueil du public de masse exemplaire, tant du côté Argentin que Brésilien.

J’ai complété cette pause touristique par une visite technique du barrage d’Itaipu, qui a été le plus grand barrage du monde depuis 1982, remplacé depuis par celui des 3 gorges, en Chine. Là aussi, dimensionnement hors du commun, sans s’abreuver de chiffres, il alimente en électricité bi fréquence ( 50 et 60 Hz), tout le Paraguay et une bonne partie du Brésil.

Maintenant je continue vers le nord ouest, car j’ai rendez vous avec Françoise dans 3 semaines 1/2 de l’autre côté du continent et je vais essayer d’être à l’heure.

Adeus Brasil, eu te amo muito

A Corumba, ville frontière Brésil – Bolivie, le 26 février 2014

 

PS:

– Pour visualiser les photos en plein écran, « FS » en bas à droite et « SL » pour le diaporama

– Pour être informé d’un nouvel article, « subscribe » en haut à droite

– Et enfin, j’adore recevoir des courriels et des commentaires qui comblent la solitude du voyageur, grand merci à ceux qui m’envoient des messages.

 

English version

The language is so nice to hear , it is like a song. Once again frustrated not being able to communicate properly because of my basic Spanish , I get myself understood a little, at least for the « survival » : riding in the right direction , eating, sleeping , and also the mechanics! They also put a lot of good will !

I enter this great country which is 15 times France area through the garden gate, in the bottom right.

I had great difficulty finding the Federal Police office, hidden in a small street in a nameless border town of 300,000 inhabitants ! No formalities are necessary for the vehicle.

A stop in Porto Alegre , which was the capital of the anti-world globalization in the 2000’s .

And a small detour to the north along the ocean for a short break in Santa Catarina island, for a last taste of waves of the Atlantic beaches before turning West .

Iguazu Falls, on the border of Paraguay, Argentina and Brazil, are among the mass tourism attractions, as the Angkor temples , pyramids or the Pont d’ Avignon.

Despite this feeling of  » Déjà vu  » because seing it in every good calendars, it’s still a grandiose spectacle in this national park, or rather international : tropical natural , full of exotic animals of all kinds and an exemplary public reception , both on Argentine side or Brazilian one.

I completed this tourist stop with a technical visit to the Itaipu dam , which was the largest in the world since 1982 , since replaced by the 3 Gorges dam, China.

Again, unusual size, it supplies power in dual frequency (50 and 60 Hz ) to the whole Paraguay and much of Brazil.

Now I continue to the Northwest, because I have an appointment with Françoise in three weeks and a half , on the other side of the continent and I’m trying to be on time.

At Corumba border city Brazil – Bolivia, 26 February 2014

PS:

– To view photos in full screen, « FS » in the bottom right and « SL » for slideshow

– To be informed of a new article, « subscribe » at the top right

– And finally, I love getting emails and comments that fill the loneliness of the traveler, lot of thanks to those who send me messages.

 

5 Réponse


  1. Salut ami Yves
    Quel grand voyage ,merci tu nous ravis avec de tels paysages qui font que l’homme se sent si petit dans ces vastes etendues ,comme tout cela est propice a de grandes meditations et reflexions je te souhaite une tres bonne suite de voyage je pense que tu mesures a sa juste valeur le privileges de profiter de ces lieux magiques
    Allez ami motard roule, profite et rempli ta tete de toutes ces belles choses et experiences humaines.
    Bisous on pense a toi


  2. Magnifique tes photos…
    J’espère que tu en as fini de tes problèmes mécaniques. Grace à Mr Google, on peut te suivre assez précisement.
    ça te va plutôt bien la barbe de 3 jours !!!
    bises humides de hte Savoie


  3. salut beubeu,
    je suis ravi que tu aies donné une seconde vie au XR, et content de voir que tu as repris du voyage !
    Oh oui qu’elles sont belles ces chutes d’iguazu et le coin est très sauvage et beau aussi!
    c’est l’un de mes plus beaux souvenir !
    profite bien encore et encore de tout ca !
    hasta luego


  4. Salut l’aventurier,

    merci pour ces témoignages. Cela me rappelle quelques bons souvenirs notamment ce fameux barrage qui a fait partie des chantiers du Tonton.
    je te souhaite une bonne route, je suppose avec encore quelques bonnes séances de « hamman » lorsque tu vas t’enfoncer dans les terres…

    à bientôt Hombre!


  5. bonjour yves

    Je suis heureux que tu aies pu trouver l’embiellage necessaire a ton Xr pour continuer ton periple.
    Tu as le bonjour de Robert.

    Balladez vous bien avec FanFan

    A

Laisser une réponse

Blue Captcha Image
Refresh

*